LA FONCTION ANALYTIQUE

Résumé

 

         Ce résumé, comme son nom l’indique n’est qu’un résumé. Il reprend sous forme de synthèse les conclusions de plusieurs années de travaux de recherche, dont vous pourrez prendre connaissance en lisant les publications universitaires jointes.

           Ces travaux posent la question de la Fonction analytique. Qu’est-ce que la fonction analytique ? Afin de répondre au mieux à cette question, je suis parti des grands concepts de Freud, de Jung et de Lacan. Je rappelle que Freud (1856-1939) et Jung (1875-1961) se sont rencontrés en 1907 âgés respectivement de 51 ans et de 32 ans. Jung et Lacan (1901-1981) se sont également rencontrés. C’était en 1954, ils étaient âgés de 79 ans et 53 ans. Tous trois étaient psychanalystes, mais ils étaient avant tout des chercheurs, ce qu’ils restèrent tard dans l’âge, respectivement, 83 ans, 86 ans et 80 ans.

          Je me suis donc basé sur deux méthodes d’études que sont LE COMPARATISME et LA TRANSDISCIPLINARITE. Cette notion de fonction analytique prend sa source dans une autre question : « Le mal-être » peut-il être considéré comme un signe clinique, au même titre que l’est par exemple, l’hypertension artérielle ou bien encore la crise d’épilepsie ? En pareil cas, au même titre qu’il existe une fonction cardio-vasculaire ou encore une fonction neurologique, n’existe-t-il pas une fonction analytique ? Dès lors, ne pouvons-nous pas, d’une part, définir qu’il existe, au sein du corps humain, une physiologie spécifique à cette fonction ? D’autre part, et dans l’affirmative, quels en sont les dysfonctionnements ? Si enfin, pour les mêmes causes, se produisent les mêmes effets, nous est-il possible d’avancer que la psychanalyse est une science ?

Date de dernière mise à jour : 29/04/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site